Biographie de Blaise BULA MONGA AKA

Né le 22 avril 1967 à Kinshasa-Bandalungwa, Blaise BULA MONGA est un artiste musicien, chanteur congolais de Kinshasa. Fils de Cyprien BULA ancien joueur de l’équipe nationale de football et  de Catherine MANGONDO. Il est l’une des figures emblématiques du  Clan Wenge dont l’intelligence humaine rime avec son art.

Dans ses années d’école primaire, il est camarade de classe avec de futurs amis et collègues de musique wengé comme titina alcapone, jb mpiana, marie paul kambulu, jules kibenga alias kibens, fifi mwamba alias ficarré et des journalistes comme 33 tsitenge et naty lokole.
Jusqu’à l’âge de 12 ans il est essentiellement attiré par le football comme son père, son goût pour la musique n’apparaît qu’à l’entrée du lycée.

en 1983, il est présenté à werrason et jb mpiana par l’intermédiaire d’amis communs et ils le persuadent de rejoindre le groupe qui lui manque le premier concert officiel de wengé musica esthetique en 1985 à cause de la réticence de ses parents mais un an plus tard, quand il obtient son baccalauréat, il est autorisé à continuer avec le groupe car il promet de continuer à l’université comme tous ses amis du wengé à l’époque, la musique est un passe-temps et ce sont avant tout des étudiants.

Sous la direction de kija brown, mavo voka, mbuta kiss kisolokele, le groupe commence à préparer le premier album mulolo, le plan original est de 6 chansons (3 par jb, une par alain makaba, une par blaise et une par werrason)
mais après une dispute avec ses amis, blaise refuse de participer aux sessions studio et le groupe enregistre l’album sans lui mais à la fin ils se réconcilient et blaise participe, sa chanson dodo la rose et nicky d de werra ne sont pas sur l’album mulolo (mais apparaissent sur le remix en 1994) car ils ne pouvaient sortir que 4 chansons dans un album
plus le groupe grandit et plus blaise a un rôle influent dans le groupe et en 1990 après avoir obtenu son diplôme d’ingénieur en électronique lorsque le groupe devient wengé musica 4X4 tout terrain bcbg, il est l’un des administrateurs et sort sa première chanson réveillon sukali (in kin e bouger) qui est un grand succès. A partir de là, chaque album de musique wengé dont il porte un nom (chouchou de londres en 1993 dans kalayi boeing, masampu dans les anges adorables vol2, ave maria in plein feux enregistré en 1992 mais sorti en 1996, filandu en pentagone)
dans le dernier album jamais enregistré par les membres de wenge musica, qui est feux de l’amour de jb mpiana, il a également contribué avec deux chansons conseil patcho et masuwa.

Surnommé Capuchino ou encore Diego Câo, à la fois comique mais très rigoureux dans le travail, ce chanteur  émérite qui a su combiner études et musique a apporté un nouveau souffle dans la chorale de Wenge, jusqu’à imposer son identité vocale.

Lors de la dislocation du groupe Wenge en 1997, Blaise Bula l’aile du Souverain 1er JB Mpiana pour créer ensemble Wenge BCBG, les ‘‘Anges adorables’’. Il recevra pour cela le surnom du ‘‘Parrain de la révolution’’ Cofondateur et Administrateur du groupe. Dans le premier album du groupe il sort la chanson likala moto et une fois le groupe de retour au congo, recrute des musiciens pour former le groupe de réserve du groupe les pipiyu ou PPU mais des tensions commencent à apparaître entre lui, JB et Alain Makaba.

il est suspendu après s’être battu avec maitre ficarré et s’être cassé le pied gauche et y voit une humiliation étant le chef d’orchestre.
Quand la suspension est terminée, il vient alors aux concerts quand il veut mais refuse de participer aux travaux préliminaires de l’album toujours humble.
Il commence à préparer secrètement son départ en recrutant des musiciens privés avec l’aide de son ami rasta bob
pendant ce temps, la relation entre lui et ses amis s’aggrave encore et lorsque Blaise est malade et coincé à l’hôpital de ngaliema à kinshasa, n’est pas visité par les deux amis qui ont préféré se concentrer sur le concert des répétitions du zénith
à partir de là, c’est clair pour blaise qu’il doit partir, ce qu’il fait après avoir annoncé officiellement son départ à la télé
au début, son seul plan était d’enregistrer un album avec l’aide des quelques musiciens qu’il avait recrutés.

son premier album pondération est un succès au congo et dans d’autres pays africains comme la côte d’ivoire et cela lui permet d’obtenir un contrat pour une tournée européenne
de 1999 à 2001, il tourne dans plusieurs pays européens mais ne joue pas dans les salles considérées comme majeures (zenith olympia and co)
puis en 2001, le permis de travail du groupe a expiré et n’a pas pu être renouvelé puisque Blaise lui-même avait beaucoup investi dans cette tournée et ses partenaires

Auteur-compositeur de renom 

Sur le plan discographique, la perspicacité de cet artiste, qui s’illustre également comme un fin danseur, au-delà de son talent  d’auteur-compositeur.  Auteur des tubes à succès, il dispose d’une discographie pertinente et riche en termes de chansons, grâce à son écriture.

Il compte 3 albums à son actif à savoir: «Pondération 8» était le premier réalisé en solo en 1999 et dans lequel on retrouve des titres pertinents tels que «Bashale»,  «Le pétrolier», «Wabelo», «l’An 2000».

En 2007, il va sortir l’album  « Balia ngando ». le succès de cette aubade musicale résulte de la chanson «Okota » baptisée «Saint Valentin» qui est devenu pratiquement l’hymne national pour les amoureux. Chaque 14 février.

Déjà, à l’époque de Wenge, rappelle-t-on, Ingénieur Cielebu a négocié des très belles mélopées qui ont beaucoup marqué les mélomanes. «Chou chou de Londres », « Eve Sukali,  «Ave Maria»,   « Filandu » ainsi que  « Likala Moto » restent encore et toujours parmi ses best sellers.

Marié à Sandrine BASHALE avec qui ils forment une  petite famille de 4 enfants (dylan, junior, amour et esmeralda ),  Il est détenteur d’un titre d’Ingénieur de formation en Electronique Industrielle à l’ISTA/Kinshasa.

Balise BULA  avait intégré le comité dirigeant de l’Union des Musiciens Congolais, (UMUCO),  jusqu’à occuper le poste de Vice-président de cette structure.

Il est également parmi les cofondateurs de la société congolaise de Droits d’auteurs au Congo (SOCODA). Dans cette société, il a travaillé comme Vice-président au Conseil d’administration en charge des Finances.

L’ingénieur Cielebu autrement appelé; a travaillé également à deux reprises au poste de Conseiller au  Ministère de la Culture et Arts, au pays, à l’époque de  Feu ministre Baudouin BANZA MUKALAYI et  de Sylvain MASHEKE.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *