Biographie de Joseph Kanyinda Mpoyi/Djo Mpoyi

Né en 1954, d’un père burundais et d’une mère congolaise Joseph Kanyinda Mpoyi connu sous le nom de Djo Mpoyi a débuté sa carrière musicale à l’âge de 13 ans à Lubumbashi, au Katanga. Dans les années qui ont suivi, il a fait partie de plusieurs groupes, dont Tao Tao, Lovy du Zaïre et l’Orchestre Kara de Kinshasa. Sa véritable percée intervient à la fin des années 1970 après avoir été recruté comme chanteur dans le légendaire TPOK Jazz de Franco en 1978. Pendant cette première période avec TPOK Jazz, qui dura jusqu’en 1982, en plus de la composition de Simaro précitée Mandola (1981), il a également interprété Na bali misère (1980) écrit par Mayaula Mayoni et sa propre chanson Katebe (1981).

 En plus de ses triomphes en tant que chanteur du TPOK Jazz de Franco, à partir de 1981 sous le nom de Le Canon du Zaïre, Joe réalise plusieurs projets à succès avec son collègue et ami Lukoki Diatho. Au cours de cette période, il a également été régulièrement entendu en tant qu’invité sur des albums de collègues tels que Mayaula Mayoni (Veya) et Lokassa Ya M’bongo (Chérie Samba).

Possédant une gamme vocale exceptionnelle et de qualité, Djo Mpoyi était un interprète talentueux.

En 1983, après la sortie de l’album Azalaka occupé, Le canon du Zaïre est dissous et Djo Mpoyi rejoint Tiers Monde Coopération, qui comprend également son camarade Lukoki Diatho. Ensemble, ils ont également collaboré en 1985 à un certain nombre de productions du légendaire saxophoniste Verckys. L’année suivante, Djo Mpoyi rejoint le TPOK Jazz de Franco, auquel il reste affilié jusqu’à la mort de ce dernier en 1989. Dans la période Djo peut être entendu en tant que chanteur solo sur les chansons Masikini et Celio.

Le chanteur-interprète Joseph Kanyinda Mpoyi, connu sous le nom de scène «Djo Mpoyi», reste à jamais dans la mémoire des nombreux mélomanes congolais. Même les interprétations des chansons de l’auteur / compositeur Lutumba Simara telles que Mbongo, Mandola et Pablo lui sont immortelles. Il a également laissé un certain nombre de chansons inoubliables, telles que Katebe, Aziza mon amour, Kansebu et Azakaka occupé.

Après la mort de Franco, Lutumba Simaro devient le chef du groupe des restes de TPOK Jazz. En 1990, Hommage à Luambo Makiado et 1991 Pablo Tumbajika ont décrit de manière saisissante Djo deux compositions que Simaro a écrites à la mémoire de Franco. Bien que Djo Mpoyi puisse également être entendu sur l’album Shako, sorti par Simaro en 1994, Pablo Tumbajika est la dernière chanson enregistrée sur laquelle Djo Mpoyi peut être entendu en tant que soliste.

En 1993, Joseph Kanyinda Mpoyi meurt de façon inattendue et beaucoup trop jeune à l’âge de 39 ans.

 http://afroriginal.blogspot.com/

3 thoughts on “Biographie de Joseph Kanyinda Mpoyi/Djo Mpoyi

  1. Bonjour !
    je voudrais juste savoir la raison exacte de la mort de Mpoyi Kanyinda ?
    Était-il malade ou est-il mort par accident ?

    Merci

    1. Exactamente falaste esse musico foi um dos melhores cantors do nosso pais infelizmente moreu cedo e ainda foi muito joven.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *