Biographie de Eugène Ngoy, alias Gogène

Né en 1934 à Bumba (alors Congo-Belge) RDC. Inscrit à l’Ecole primaire, il ne prend pas goût à l’étude, et croit que l’homme se façonne plutôt dans une école de métier. Deux ans plus tard, le même défaitisme le gagne à l’Ecole Professionnelle. Il exerce alors divers métiers, bricolant ici et là, afin de pouvoir subsister. Jusqu’au jour où il découvre qu’avec une guitare, on peut se faire une bonne place au soleil.

Il se met à la tâche  et lorsqu’il se rend compte qu’il peut se produire devant des auditeurs sans se faire huer, il forme avec Dewayon, un orchestre qu’il dénomme Conga Jazz. La concurrence est dure et les contrats viennent au compte goûte. Il quitte le Conga Jazz.

Et le voilà dans l’OK jazz qui apprécie son concours, mais pas pour longtemps. Lorsque sa cote est au zénith, il fait partie d’un nouvel orchestre; Vedette Jazz. Le succès ne tarde pas. Mais voilà qu’un autre grand orchestre se trouve sans guitariste, Gogène est sollicité et c’est ainsi qu’on le retrouve dans l’African Jazz de Joseph Kabaselle  qu’il ne tarde d’ailleurs pas à quitter pour rentrer dans le Rock-A-Mambo de Nino Malapet dont il devient la vedette de la guitare. Compositeur, guitariste solo, Gogène demeurera dans le Rock-A-Mambo jusqu’à sa dissolution en 1961. Gogène peut être reconnu comme un des meilleurs représentants  de la musique congolaise moderne.

Clément Ossinondé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.