Biographie de Jeannot Bombenga W´Ewando

Né en 1934, il démarre sa carrière musicale à l’âge de 23 ans. Auteur-compositeur prolixe et arrangeur, ancien batelier comme son prédécesseur Wendo Kolosoy. Il a démarré sa carrière en 1957 (sur un bateau de l’Otraco où il était agent) en route vers Kisangani en interprétant les oeuvres de Kallé Jeff qui l’avait pris en amitié.

En1959, il entame une carrière professionnelle et crée l’orchestre Vox-Africa avec Franklin Boukaka venu de Brazzaville. Sans faire beaucoup de succès.

Au cours de la première scission de l’orchestre African-Jazz, il gravite autour de l’aile Joseph Kabasele dit Grand Kallé, avec Miky, Damoiseau et autres, sans trop convaincre.

Lors de la deuxième scission de l’orchestre African Jazz, avec le départ de Nico Kassanda, Roger Izeidi et Pascal Tabu Rochereau, en 1963, il fait son entrée dans African Jazz à côté de Kabasele « Grand Kalle ».

Et en 1968, Jeannot Bombenga quitte son mentor Joseph Kabasélé pour voler de ses propres ailes en solo au sein de son orchestre Vox Africa qui va  s’ouvrir à plusieurs autres artistes parmi lesquels Sam Mangwana (1967), Ntesa Nzitani Dalienst (1967-1968), Marcel Loko Massengo Djeskain (jusqu’en 1970), Antoine Nedule Monswe Papa Noël (jusqu’en 1968), ou encore le Maestro Souzy Kasseya (1968-1973).

En 1969, Franklin BOUKAKA abandonne son orchestre Cercul-Jazz de Brazzaville pour rejoindre de nouveau BOMBENGA et le VOX- AFRICA.

Parlant de son apport dans la musique congolaise moderne, les musicographes soulignent que Jeannot BOMBENGA a boosté considérablement la rumba congolaise en y injectant du rock et en revisitant des classiques de la musique congolaise. Qu’à cela ne tienne, nombreux regrettent que son orchestre VOX AFRICA n’ait pas pu échapper aux démons de la division qui ont touché bon nombre de groupes musicaux des années 1960, au Congo-belge.

Ainsi, son déclin  a beaucoup affecté le chanteur BOMBENGA en 1971 qui jusqu’à nos jours, n’est plus au rendez-vous de son succès mais il reste nostalgique par ses œuvres.

Jeannot Bombenga est un chanteur deuxième voix qui n’a jamais joué les stars, mais combien donc son œuvre demeure intense et immense à la fois.

Réputé comme l’un des piliers de la Rumba congolaise et auteur-compositeur très prolixe, cette voix nullement altérée par son âge avancé a, à son actif plus des 250 chansons à succès écrit par lui-même.

Parmi les œuvres phonographiques qui ont fait sa notoriété, on peut épingler « Mado », Bébé 68 et autres « Lolango », chantée en langue Mongo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.