Biographie de Gandhi Djuna dit Maître Gims

Né Gandhi Djuna, Maître Gims, a vu le jour le 6 mai 1986 à Kinshasa en République démocratique du Congo. Son père Jean Mpanga wa Mpanga, mieux connu sous le nom de Djuna Djanana est aussi parmi les grands musiciens de son pays ayant connu plusieurs orchestres dont , Isifi Lokole, Viva la Musica, Zaiko Langa Langa, les 7 patrons, Choc Stars… Et évolue ce dernier temps en solo.

Arrivé en France à l’âge de 2 ans, Maître Gims grandit à Paris dans le quartier des Arts-et-Métiers puis vers Poissonnière avant d’arriver dans le XIXe arrondissement.

Connu du grand public pour sa participation à la Sexion d’Assaut, Maître Gims se lance en solo avec l’album «Subliminal» en 2013.

Avec sa voix puissante et facilement reconnaissable, Maître Gims marque sa différence dans l’univers du rap français, caché derrière ses lunettes noires. Ses deux albums solos, « Subliminal » et « Mon cœur avait raison», sont tous les deux d’immenses succès.

Encore au collège, Maître Gims, membre du collectif 3e Prototype, commence à rapper avec la Sexion d’Assaut, un collectif qui comptait alors une trentaine de membres. Au fil des années, entre freestyles et scènes ouvertes, les jeunes artistes affûtent leur style. Tout en écrivant ses textes, Maître Gims entame des études de communication et de graphisme.

Au début, les membres de Sexion d’Assaut sortent leurs premiers titres en indépendants avant de faire la connaissance de Dawala, fondateur du label Wati B en 1999, et qui devient leur manager.

En 2005, Maître Gims et ses acolytes de 3e Prototype sortent leur première mixtape, « La Terre du milieu », dont le rappeur dessine lui-même la pochette. Il leur permet de se faire connaître dans le milieu du rap.

En 2006, Maître Gims participe au 12 Inch’All Star, une célèbre battle underground parisienne, où il fait une performance remarquée. En fin d’année, l’artiste sort son premier maxi en solo, « Ceux qui dorment les yeux ouverts ».

En 2008 sort « Le Renouveau », le premier street album revendiqué par 3e Prototype, avant « Les Chroniques du 75 Vol.1 » l’année suivante. Publié gratuitement sur le net, l’album est téléchargé plus de 30 000 fois. Le volume 2 sort en 2011.

Avec « L’écrasement de tête », sorti en mai 2009, 3e Prototype laisse la place à la Sexion d’Assaut, qui passe d’un collectif à un groupe à part entière. Leur première tournée rencontre déjà un grand succès.

La Sexion, de « L’école » à « L’Apogée »

C’est en mars 2010, avec l’album « L’école des points vitaux », que la Sexion d’Assaut se fait connaître du grand public. Sur cet opus, Maître Gims est crédité d’auteur, compositeur et interprète. Vendu à plus de 19 000 exemplaires dès la première semaine de sa sortie, l’album devenu disque de diamant comprend de nombreux tubes dont « Désolé », « Casquette à l’envers », « Waty By Night » ou encore « Mon gars sûr ».

Le groupe fait ensuite la première partie du groupe NTM au Parc des Princes, et se produit à nouveau dans toute la France.

Avec l’album « L’Apogée », sorti en mars 2012, les membres de la Sexion d’Assaut confirment leur statut de stars du rap français. Grâce à cet opus vendu à plus d’un million d’exemplaires, le groupe décroche un disque de diamant et remplit les Zénith de France.

Le groupe chante ensuite en septembre 2013 au Stade de France pour le concert Urban Peace 3, avec notamment IAM et Youssoupha. Maître Gims en profite pour donner un concert solo.

En mai 2013, Maître Gims sort son premier album solo, intitulé « Subliminal ». « Meurtre par strangulation (M.P.S.) » en est le premier extrait, suivi de « J’me tire », qui reste quatre semaines numéro un.

Certifié disque de diamant, « Subliminal » contient également les titres « Bella », « One Shot » ou encore « Changer ». L’album se classe premier en Belgique et est deuxième en France.

Devenu une star, Maître Gims monte sur la scène de l’Olympia le 31 mai avec ses nouveaux titres. Après le concert « Urban Peace 3 » en septembre 2013, il annonce vouloir faire une pause. Ça ne l’empêche pas de chanter avec Vitaa sur son single « Game Over », qui se classe numéro 1 des ventes en France.

Le rappeur dévoile ensuite le clip de « Changer » en novembre. Après avoir été nommé aux NRJ Music Awards en décembre 2013 dans la catégorie Meilleur artiste masculin, Maître Gims est nommé en février 2014 aux Victoires de la musique dans la catégorie Musiques urbaines.

La consécration en solo

Après le succès de « Subliminal », Maître Gims prend du temps pour lui.

Il part ensuite en tournée avec le « Warano Tour », en novembre et décembre 2015.

Le chanteur est dès le début de l’année 2016 sollicité par les plus grands puisqu’il s’envole au mois de janvier à Los Angeles pour tourner le clip de « Je te pardonne » avec Sia, qui sortira finalement en mars 2016. Alors que le single « Est-ce que tu m’aimes? » prend la première place du top single au Danemark au mois de février, son album quant à lui devient disque de diamant en France.

Au mois d’avril 2016, Maître Gims présente son nouveau hit, «Zoum Zoum», en duo avec la Djuna Family. Il rencontre un immense succès sur le web.

En mai 2016, Maître Gims monte les marches du festival de Cannes. Il dévoile ensuite une réédition de «Mon cœur avait raison», intitulé «A Contrecoeur (Pilule Violette)». Elle contient 7 nouveaux titres, dont «Boucan» en duo avec Jul, et «Tout donner».

En septembre 2016, Maître Gims fait partie de la liste des nommés pour les NRJ Music Awards 2016. Le rappeur est en lice dans la catégorie «Groupe/Duo Francophone de l’Année».

Au mois d’avril 17, il est de retour et dévoile un extrait d’un morceau inédit sur Snapchat, «Ana Fi Dar».

Le 7 mai 2017, le Maître annonce «Marabout» en postant un extrait sur son compte Instagram, avant de le publier sur YouTube le 12 mai. Le deuxième inédit, «Ana Di Far», sort en version complète le 26 mai, juste le lendemain de l’annonce de la certification platine de «Tu vas me manquer».

Le 22 septembre sort «Le présent d’abord», le nouvel album de Florent Pagny, auquel participe Maître Gims.

Le 10 novembre, il sort le premier single officiel de «La ceinture Noire», «Caméléon». La sortie de l’album est prévue courant 2018.

Sur ce nouvel opus, on devrait retrouver un featuring avec Dadju, son petit frère, dont la carrière est en train de décoller.

Fin novembre, il participe à une émission télé avec Kendji Girac. Ils se retrouvent tous les deux abandonnés sur une île déserte. Le duo rentre le 5 décembre après avoir complété le tournage, qui a pour but de récolter des fonds pour des associations.

C’est en mars 2018 que Maître Gims dévoile Maître Gims. Le succès est encore une fois au rendez-vous puisqu’il se classe numéro 1 des ventes. L’opus comporte de nombreux featurings: Lil Wayne, Orelsan, MHD, H-Magnum, Super Sako, Sofiane et ses frères, Dadhu et Bedjik.

En 2018, Maître Gims surfe sur le succès de l’album « Ceinture noire » dont la popularité ne se dément pas. Il déclare toutefois vouloir faire une pause musicale afin de se recentrer sur sa vie privée, et notamment sur ses quatre enfants.

En octobre 2018, le rappeur publie le manga « Devil’s Relics », écrit avec son frère Darcy, scénarisé par Jean-David Morvan et dessiné par Yoshiyasu Tamura. C’est un projet inédit qui reçoit un accueil plutôt positif.

Maître Gims, qui se fait désormais appeler Gims, multiplie les collaborations après l’album « Ceinture noire ». Le titre « La même » avec Vianney est un énorme succès en 2018 et devient le titre le plus diffusé à la radio cette année-là. Gims chante aussi avec Vitaa et Slimane pour l’album « VersuS », avec Maluma sur « Hola Señorita » et avec Sting dans la chanson « Reste ». En septembre 2019, il se produit lors du « Fuego Tour » au Stade de France.

Gims revient à ses premiers amours en participant à la bande-originale de la série « Validé ». Il impressionne avec son célèbre flow dans le hit « Légendaire ». Ce titre annonce un véritable retour aux sources pour l’artiste. Il dévoile le single puissant « Immortel », à la fin du mois de septembre 2020. Le morceau est extrait de l’album résolument rap « Fléau », sorti le 6 novembre 2020.

Gims n’en oublie pas pour autant la variété et sort une collaboration très attendue avec Kendji Girac en août 2020, intitulée « Dernier Métro ».

L’année 2020 est plus que chargée pour Gims. Le rappeur annonce la naissance de sa fille en mars. Il est également la star d’un documentaire diffusé sur Netflix, le 17 septembre 2020. Le film revient sur l’ascension de Gims et notammant sur sa tournée « Fuego Tour » et le show inoubliable qui s’est tenu au Stade de France. Ces images intimes de l’artiste reviennent sur son manque de temps pour voir ses enfants. Le documentaire est aussi plein de confessions de Gims sur son rapport à la religion mais aussi sur sa rivalité avec frère Dadju.

Gims finit l’année 2020 en beauté grâce à un Award d’Honneur aux NRJ Music Awards 2020. Un prix qui vient couronner une carrière incroyable.

Le début d’année 2021 sous le signe des collaborations

En 2021, Gims poursuit son aventure musicale avec de nouvelles collaborations. Au printemps, il retrouve Slimane (déjà présent sur la reprise de « Bella Ciao ») et son frère Dadju pour une reprise de « Belle », la chanson de la comédie musicale « Notre-Dame de Paris ». Quasi simultanément, Gims se dévoile dans un autre projet réunissant Jul et SCH pour un titre inédit intitulé « GJS ». Dans les deux cas, c’est un carton, et Gims débute 2021 comme il avait terminé 2020 : au sommet.

Pour Gims, l’année 2021 est également marquée par sa participation au clip vidéo « Scream If You Go Wanna Faster » de Geri Halliwell. Côté business, le chanteur se lance dans la restauration avec l’ouverture de sa propre pizzeria, FYA Pizza. Il annonce la sortie de la chanson « Prends ma main » qui concrétise sa collaboration avec Vitaa. Gims prépare son retour avec Sexion d’Assaut avec un single dont le titre n’est pas encore dévoilé.

 Gims » et Dadju Djuna Nsungula  »Dadju » ont été faits « Ambassadeurs de la Rumba Congolaise » dimanche 30 janvier 2022 par le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

À ce titre, Maître Gims et Dadju, stars d’origine congolaise de renommée internationale, ont reçu du Chef de l’Etat les passeports diplomatiques de la République démocratique du Congo, cela intervenu après deux refus de la France d’octroyer à Gims la nationalité française.

Avec NRJ

 

Un commentaire sur « Biographie de Gandhi Djuna dit Maître Gims »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *