Biographie de Djuna Djanana /Jean Mpanga wa Mpanga

Née Jean Mpanga wa Mpanga à Kinshasa le 6 juin 1955, son sobriquet de Djanana dérive de son prénom Jean d’où Djuna Djanana.

Chanteur-compositeur congolais. C’est en 1974 qu’il va s’initier à la musique. Il était chorégraphe de l’orchestre Cavacha de Dona Mobeti. Le public va le découvrir en 1976 dans l’orchestre Isifi Lokole d’Evoloko son mentor. Sa voix claire va séduire ainsi les Kinois.

Après le départ d’Evoloko Joker pour Zaiko langa- langa, Djuna va rejoindre Viva La musica de Papa Wemba en 1980. Une année plus tard, il est l’un de 7 patrons du groupe Langa- langa star avec Evoloko, Bozi Boziana, Dindo Yongo, Kisangani Espérant, Roxy Tshimpaka et Djo Mali. Par la suite, il va rejoindre l’orchestre Choc star de Ben Nyamabo.

Le triomphe est au rendez-vous en 1984 lorsque Langa Langa Stars captive le monde avec la chanson « Bakutu ». Là, le père de Gims et Dadju excelle avec son solo vocal « RTL » (Radio Télé Litoyo). Il n’a suffit que quelques semaines pour voir cet orchestre voler en éclats.

Djuna, qui ne veut pas chômer, se retrouve, au lendemain de la dislocation de Langa Langa Stars, dans l’attaque chant de Choc Stars aux côtés de Carlyto, Defao, Debaba, Nzaya et Ben Nyamabo. Quand Choc Stars met la clé sous le paillasson, Djuna plie ses bagages et va s’installer en France. Sur place, il est incorporé dans la Cour des Grands, une variante de Viva la Musica qui a pignon sur rue à Paris. Par la suite, il opte pour une carrière solo.

La discographie de Djuna Djanana est couronnée des chansons telles que « Bakutu », « Dalida », « Parapluie », « Bouquet de fleurs », « Texto », « Je l’aime » en feat avec Reddy Amissi et MJ 30.

A ce jour, Djanana ambitionne de relancer sa carrière musicale et prépare un featuring avec son fils Maitre Gims. En attendant de relancer sa propre carrière, le père se contente d’être dans l’équipe managériale du fils.

Djuna Djanana est l’un des acteurs de la sphère musicale rd-congolaise le plus heureux. Ce bonheur, il le doit à ses deux fils, Maitre Gims, né Ghandi Djuna, et Dadju, qui connaissent des succès fou dans le world music.

Il s’est remarié pour la neuvième fois le vendredi 13 décembre 2019 à Kinshasa avec Fifi Tshibola. Le mariage religieux s’est lui déroulé le samedi 14 décembre toujours à Kinshasa. Plusieurs musiciens congolais avaient rehaussé de leur présence à ce mariage dont Tshala Muana, la Mamu nationale et Evoloko Joker, la carte qui gagne.

Avec CINARDO KIVUILA et Saleh

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *