Biographie de Fabrice Ngizulu Kubiala, dit Fafa de Molokai

Fafa de Molokai est un chanteur congolais né le 12 mai 1957 à Matadi, Province du Kongo Central, en République démocratique du Congo.

L’histoire renseigne que Fafa de Molokaï a commencé à pratiquer  la musique, dans son fief natal à Boma, dans la province du Kongo central (Bas Zaïre), avec son ami Chimita el Diego, Chekedan, Mimi Ley et tant d’autres.

Avant de rejoindre Viva-la-Musica de Papa Wemba en 1977, l’illustre disparu était passé par l’orchestre Yoka Lokole, où il a été encadré par les musiciens tels que Mavuela Somo et Kisangani Espérant.

De son vrai nom Fabrice Fanfan, il a été rebaptisé Fafa de Molokai, nom de scène, lorsqu’il avait été amené au siège de Viva-la- Musica pour son intégration par le guitariste Seck Bidens. C’est grâce à sa voix impressionnante qu’il intégrera le village Molokai à Matonge.

Fafa de Molokai compte à ses actifs 5 titres dans Viva la musica dont “Chéri Gita”, « Ambro Djeni », Bolingo ya Pnesionnat. Il fut le dernier survivant de la chorale indousa composé de Dindo Yongo, Emeneya, Debaba et Espérant.

Fondateur de la fraction « Nouvelle Génération »

Le 13 octobre 1992, au moment où l’on s’y attendait le moins, la révolution s’éclate à nouveau au sein de Viva la Musica, provocant le départ en foison de plusieurs musiciens du groupe.

C’est en 1993, que Fafa de Molokai, suivi de Luciana, Awilo Longomba, Maray Maray, Djena Mandako, Fataki ya José, Lidjo Kwempa, le guitariste Bongo Wende et les autres abandonnent Papa Wemba pour donner naissance à l’orchestre « Nouvelle Génération » à Paris.

En dépit des obstacles de parcours, la ‘‘Nouvelle Génération’’  a connu un succès foudroyant mais éphémère à cause d’un confit du leadership en interne.

Le nouveau groupe lance : Vigilance avec toutes les chansons composées par Luciana Litemo. Après plusieurs albums, en 1995, Sasa la graisse est paru sous le label Sonodisc. En 1999, après la sortie de l’album, Spéculation, il quitte le groupe pour se dédier complètement a une carrière solo.

Quelques années plus tard, après la disparition de cette fraction, Fafa s’approche à nouveau de son Maître d’école avec qu’il renégocia sa réintégration dans ‘‘Molokaï International’’, le groupe qui accompagnait  Papa Wemba dans les différentes productions sur la scène internationale. Malheureusement, cette  expérience à court terme qui ne lui sera  favorable aux côtés des autres artistes étrangers dans l’orchestre.  Ainsi, Fafa se décida de prendre distance afin de  poursuivre sa carrière musicale autrement mais surtout de se concentrer dans la vie de sa famille en Europe.

Il faut  noter que son dernier disque réalisé avec ‘‘Nouvelle Génération’’ s’intitulait  « Spéculation » sorti en 2013.

Il se consacra à la formation professionnelle où il obtint un diplôme en qualité de maître cuisinier qui lui permit de travailler en intermittence dans des restaurants parisiens.

Une année après la mort du Chef du Village Molokaï,  En 2017, Fafa avait lancé une chanson en hommage à Papa Wemba. Peu avant sa mort, Fabrice Fanfan et ses anciens  collègues ayant évolué dans Viva-la-Musica, ont créé à Kinshasa un autre groupe musical «Les Ancêtres de Molokaï » dont l’objectif était d’immortaliser le nom de leur maître. Ils ont livré même des concerts avec d’autres projets discographiques que Fafa de Molokai ne réalisera plus finalement à cause de cette mort brutale qu’il emporte au grand dam de mélomanes du clan Viva. Il est décédé le 4 juin 2020 à Paris à l’âge de 63 ans.

Jordache Diala

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *