Biographie de Ngewanzola Nkiambi dit Iblo Sax

Né à Belingo à Oshwé dans la Province de Bandundu le 27 mars 1958, il est le seul saxophoniste survivant de l’école de Rumba Odemba sur scène.

Ngewanzola Nkiambi dit Iblo Sax est un des talentueux saxophonistes qui a fait les beaux jours de beaucoup de grands orchestres congolais de deux rives.

Né dans une famille des choristes. À la maison, son père et son frère Lazare jouaient de l’accordéon, ses frères et sœurs chantaient. Mais sa carrière, il a commencée à Kisantu où il étais étudiant à EPOMC, fans de l’orchestre TP Zembe Zembe. Lors de la création de l’orchestre Tout Choc Banita, par le Patron Macky (Nganda Empire). C’est là où il a eu l’opportunité de côtoyer Vieux Nsimba Frijos. C’est lui qui l’a initié à cet Instrument, le saxo. De retour à Kinshasa, il s’est inscrit à l’Institut national des arts.

Retourné à Kisantu en 1974 pour les débuts de Sa carrière professionnelle. Maman Nzuji wa Mbombo, Gouverneur du Bas Zaïre, lui proposa d’aller avec le Groupe Mbengo Mbengo à Matadi avec Tapale Maringa. Il est resté là jusqu’à 1976, après il a été sollicité par le Patron Nzimwaka à Boma avec la Grand Tam Tam. En 1977, il est rentré à Kinshasa pour intégrer l’orchestre Lipua Lipua. Quelque temps après il a rejoint le Tsheke Tsheke Love de M’Pongo Love. En 1980, ils vont entamé leur périple européen. Au retour, il a traversé la rive droite du fleuve donc à Brazzaville. Il a commencé d’abord avec les Rumbaya. Ensuite il a participé à la création de l’orchestre Kamikaze avec Youlou Mabiala. il a travaillé à ses côtés  jusqu’en 1986 où il a été sollicité par le Grand Maître Luambo Franco qui lui a remis 400.000 Francs cfa, pour intégrer le TP.OK Jazz.

Cependant il va d’abord aller ajouter des notes dans une autre école, celle de la Rumba Fiesta, il est allé frapper à la porte de l’Afrisa International de Rochereau Tabu Ley. Après quelques années, il fallait revenir avec force pour intégrer le TP. OK Jazz. Cette fois- ci, je suis allé à Limeté pour rencontrer le Grand Maître qui l’a accueilli avec respect.

Ses idoles étaient Manu Dibango, Verckys Kimwngana et Empompo Loway.

Il a commencé à faire des enregistrements avec Lipwa Lipwa, Monama avec M’Pongo Love, et tous les succès de l’orchestre Kamikaze c’est avec lui : Mbata, Toutou, Etabé Mofudé, 1×2=Mabé, Loufoulakari, Adele M’Bou, Maka, Ondongo, etc. Avec l’Afrisa; Sacramento, Nalapa, Mobali na ngai wana, Bref l’album Beyanga … Dans le TP l’OK Jazz : Na kosamba samba te, Cœur artificiel, Loboko zoba, Eau bénite, Daty Pétrole,. Et après dans Bana OK Ofela… Pour le moment je suis le seul saxophoniste survivant de cette école de Rumba Odemba sur scène.

Extrait autobiographie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.