Biographie Henriette Bora Uzima (Miss Bora)

Elle est née à Stanleyville (Kisangani), le 21 septembre 1945, elle a était  une des belles voix recrutée dans l’Ok Jazz. En 1965, Miss Bora intègre l’African Fiesta.

Elle fut en 1960, la première fille congolaise à travailler dans l’administration provinciale comme secrétaire.

Elle a chanté durant un bref moment aux côtés d’une des plus belles voix de notre musique. Son pseudonyme symbolise la quintessence de la beauté féminine. Le suffixe de son nom authentique exprime l’entièreté et « la vie » dans une de nos langues nationales « swahili ».
Après le renversement du gouvernement provincial, elle descendit dans la ville de Kinshasa où elle fut recrutée par Vicky Longomba au sein de l’orchestre OK JAZZ après un rodage minutieux.
La jalousie sera à la base de son départ de l’OK JAZZ, et s’embarqua avec Bowane  pour Douala, Yaoundé et Nigéria en tournée avec son orchestre, « Le Rock-a-Mambo ».
Au Nigéria elle fut recrutée pendant 9  mois au sein par Boby Benson au sein  de son orchestre de Boby Benson Show ».
Elle fut ramenée au pays lors de la tournée de City-Five et Negros succès au Nigeria en 1964. C’ est ainsi qu’elle sera repérée par Tabuley et va la présenter au public sous le nom de « Miss Bora ».
En 1968, elle va intégrée pour un laps de temps l’orchestre les Maquisards pour enfin continuer par intermittence en carrière solo.

Il a fait le tour de plusieurs orchestres au point où certains ignorent tout son parcours. Partout où il est passé, il s’était illustré par des tubes inoubliables comme celui-ci.

« ETABE YA MOFUDE », par  Flujos Ngongo et le Negro succès.

L’album original de cette chanson est « MABE YA MBILA« .  Sur le même album, figure aussi la chanson « Défaillant« , composée toujours par  Flujos Ngongo. D’ailleurs, la voix de Mujos est très audible dans Etabe ya mofude. (Msg).

Miss Bora était très connue dans le milieu musical Kinois. Après son passage dans les formations déjà citées, Borauzima a enregistré chez Phonogram Congo(Philips), avec l´accompagnement de l’orchestre Les Corsaires, composé par Oscar Matusongwa à la guitare, Montfranc à la basse, Pablo Ilo à la batterie, Jean Bibota Hérode aux tam-tam, Matima à la 2ème guitare et Crispin-Régis Lukoki aux orgues. Ce disque avait eu beaucoup de succès avec la chanson Lokele « Bayinenge bambale ».

Le mot « uzima », comme vous le dites, signifie entièreté en swahili. Mais ce mot a aussi un sens secondaire et signifie : la « vie » ou l’« existence ». La première signification du mot « bora », c’est  « excellent » : ainsi on parle de « swahili bora » ou « swahili  excellent » pour se référer au swahili grammaticalement composé.  Mais il y a une signification secondaire du mot « bora » : c’est « vaut mieux ». Il y a ainsi plusieurs expressions swahili avec « bora », comme « bora afya » = il vaut mieux être en bonne santé. Et le nom de Miss Bora Uzima est un proverbe courant en swahili qui signifie : « il vaut mieux être en vie ! ».

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *