Biographie de Thérèse Kishila Ngoyi « Faya Tess »

Elle est née le 8 octobre 1966 à Kinshasa, en République Démocratique du Congo. Renonçant aux études devant la sanctionner d’un diplôme d’ingénieur, FAYA TESS rejoint l’un des deux grands courants de la rumba Congolaise et école, à savoir l’Afrisa international du seigneur Tabu Ley en 1986. Élément d’espoir de cet ensemble, elle devient très rapidement tête d’affiche avec le seigneur Tabu Ley. Ensemble, ils vont faire les beaux temps du groupe.

Dès 1986 elle s’impose comme l’élément incontournable du groupe. Elle excelle dans la danse et au chant. Ainsi, pendant une dizaine d’années elle aligne différents albums.

L’amour n’est pas seulement le thème qu’elle exploite dans ses chansons. FAYA TESS est interpellée par tout ce qui touche l’être humain et très sensible aux injustices et aux violations des droits humains. Ainsi va-t-elle faire scandale avec la chanson «Selimo », une dénonciation des mariages arrangés et forcés par les parents.
Cette chanson lui apportera une autre considération de la société, celle d’une rebelle.

Après une dizaine d’années au sein d’Afrisa, elle se lance dans une carrière solo avec son album Keba en 2000 qui signifie « faites attention j’arrive ». Cet album est un mélange de différents styles qu’elle a maîtrisés tout au long de son parcours.

C’est avec cet Album Keba qu’elle a reçu le prix de la meilleure chanteuse d’Afrique centrale. Seule chef de son destin, elle s’entoure quand le besoin se fait sentir de différents artistes de renommé international.
Avec sa voix enveloppée dans du velours, elle enflamme des cœurs à la seule vue de ses yeux doux, d’où son surnom de la sirène d’eau douce.

La Sirène d’eau douce, apprend-on, a signé un contrat pour une réalisation d’un album de 8 titres qui sera, entièrement, finance par le label « une Plume-une voix-une Guitare» en France.

C’est l’une des rares voix féminines dont l’écho a débordé les seules frontières nationales et même africaines. Sur les traces des légendes, entre autres, Kalé Jeff, Franco, Tabu Ley, elle figure parmi les véritables adeptes et héritières de la rumba congolaise moderne. 

2 thoughts on “Biographie de Thérèse Kishila Ngoyi « Faya Tess »

  1. J’aime à la folie les chansons de cette formidable dame. Elle me revivre une époque que je n’ai pas vécue. Loin de mon pays de naissance et ne comprenant pas la langue dans laquelle elle chante  » le lingala « , elle me retient et apporte mes sensations d’amour musical avec elle.
    Merci la Diva!!!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.